janvier 4, 2022

Pourquoi ne pas prendre d’aspirine pendant la grossesse

Lors de la prise d’une aspirine, ou de tout autre médicament, ses composés pénètrent dans la circulation sanguine et sont donc absorbés par le fœtus. C’est pourquoi son utilisation est interdite et ne peut être administrée par un médecin que dans des cas très spécifiques.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, le risque est plus faible, car les doses que le fœtus assimile sont faibles, mais à mesure qu’il progresse, sa consommation devient beaucoup plus dangereuse car elles sont absorbées en plus grande quantité. C’est pourquoi il est toujours bon de consulter un médecin si nécessaire.

Certaines des conséquences possibles sont:

  • Risque accru de ** fausse couche **
  • Risque accru de décollement placentaire
  • Effets directs sur la croissance de l’enfant
  • Risque de développer des problèmes cardiaques et pulmonaires

Bien que certains médecins le prescrivent pour traiter certains malaises tels que les antiphospholipides cardiaques et pulmonaires (état auto-immun qui cause le sang la prééclampsie (hypertension pendant la grossesse) ne doit être prise que comme indiqué.

En 1986, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié une ligne directrice pour le traitement étape par étape de la douleur cancéreuse, appelée « échelle analgésique », qui est maintenue à ce jour. Le principe de base est de commencer le traitement à la dose minimale jugée nécessaire pour atteindre l’analgésie, et de l’augmenter ou de la diminuer, en fonction de l’intensité de la douleur.

Autres sujets qui pourraient vous intéresser:

  • Prééclamsie pendant la grossesse
  • Qu’est-ce que la détresse fœtale
  • Développement du cerveau fœtal pendant la grossesse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.