novembre 3, 2021

Régressions du sommeil et Jalons physiques

Salut Amalah,

J’espère que vous pourrez aider, car je vais en C-R-A-Z-Y. Mon fils, qui vient d’avoir 9 mois, a récemment appris à se lever dans son berceau. Il passe maintenant ses siestes à se lever et à REFUSER de faire la sieste. Je n’ai fait que deux siestes cette semaine dans le berceau de lui, et il était incroyablement fatigué (pendant 4-5 heures, ce qui est trop long pour lui). S’il ne fait pas la sieste dans la voiture ou la poussette, il fait peut-être une sieste de 45 à 60 minutes par jour, vous ne pouvez donc qu’imaginer dans quelle forme il se trouve à 17 heures.

S’il est juste assis pendant sa sieste, je le laisserai s’asseoir / jouer / pleurer mais quand il se tient, j’entre sans contact visuel et je le couche. Il pense vraiment que c’est un jeu maintenant, mais je ne peux pas lui faire mâcher le rail du berceau tout l’après-midi. Auparavant, il était un napper décent, un rapide 30-45 minutes autour de 9 et un autre 1-1,5 heures à 12h30.

Et bien que les siestes soient une chose, cela s’insinue également dans son sommeil nocturne. Son heure de coucher est 19h, mais la nuit dernière, il s’est réveillé à 3h45, je l’ai laissé pleurer pendant environ 15 minutes jusqu’à ce que je le nourris à 4h (il mange généralement à 4h30/5, mais se rendormissait toujours jusqu’à 7h).

Et puis nous avons joué le jeu debout jusqu’à 5. Il s’est finalement endormi pendant 30 minutes et s’est réveillé à 5h30 pour la journée. Alors maintenant, nous avons un bébé qui dort mal et qui fait une sieste terrible. Je suppose que tout cela fait également partie de la régression du sommeil de 9 mois, mais je pensais que nous l’avions déjà fait le mois dernier lorsque ses deux dents supérieures sont arrivées

Donc en plus d’espérer que quelqu’un me dise « cela passera bientôt », j’espère un peu de conseils sur ce qu’il faut faire dans la transition. Dois-je continuer à l’essayer dans le berceau ou devrais-je simplement essayer de faire des siestes dans la voiture, etc. jusqu’à ce que debout ne soit pas une telle nouveauté (dans quelques semainesmonths mois, ahh!)? Je ne veux pas vraiment avoir à présenter à nouveau le berceau pour les siestes, et conduire n’est pas vraiment une option à 3h du matin! Dois-je sortir et acheter un garde-corps pour berceau et le laisser se tenir & mâcher dessus si nécessaire? J’ai l’impression que le coucher toutes les quelques minutes est définitivement contre-productif, mais il a déjà une ecchymose d’un côté du visage en tombant dans le berceau lors d’une de ses tentatives debout. Toute autre suggestion serait grandement appréciée! Nous avons un garçon très fatigué ici (et ses parents!)

Merci!!

Haaaaa, OUI. Désolé de rire de votre douleur, mais je jure, tout cela est en toute sympathie parce que nous jouons exactement.pareil.jeu par ici.

Mais! Comme c’est un jeu auquel j’ai déjà joué deux fois (voir: mon premier rodéo, ce n’est pas le cas), je peux vous promettre que c’est en effet une sorte de jeu THIS TOO SHALL PASS. À l’heure actuelle — comme vous l’avez peut-être remarqué – la compétence debout est beaucoup plus avancée que la compétence assise. Ils se lèvent, parce qu’ils le peuvent! Et c’est excitant! Et nouveau! Et wheeeee!

Et puis: OH MERDE MAINTENANT QUOI.

À un moment donné, ils comprennent la phase deux et ne se lèvent plus compulsivement et s’accrochent aux rails du berceau comme des petits singes déments. Juste ce matin, j’ai regardé Ike gérer un démontage bancal de sa table d’activité et revenir au sol d’une position debout. GLORIEUX! On arrive. Bientôt, il n’aura plus besoin de mon aide répétée pour accomplir la TÂCHE EXTRÊMEMENT DIFFICILE de lying vous savez, se coucher et s’endormir.

En attendant, je suis désolé, mais le meilleur moyen est de faire exactement ce que vous faites: rentrer à intervalles réguliers et en silence, en le remettant constamment en bas. Je le fais à des heures Ferber-esque au coucher: Trois minutes, cinq minutes, 10. J’ai aussi un peu augmenté l’heure du coucher — nous le couchions vers 8 h, mais il est maintenant 7 h ou 7 h 30 au plus tard. En partie parce que je SAIS qu’il va revenir comme une maudite marmotte à plusieurs reprises, peu importe à quel point il est épuisé, et aussi parce que oui. Il ne fait pas si bien la sieste — peut-être une sieste de 45 minutes dans le berceau, plus quelques coups de chat assortis dans la voiture ou au sein — et il tombe en morceaux à l’heure du dîner.

Nous avons temporairement retiré la sucette de berceau musicale qui était fixée aux rails (car c’est trop amusant de rester là et de jouer avec), et utilisons plutôt ce jouet d’hippocampe Glow Soothe & (Mise à jour le 3/1/14: regardez ce reportage sur les dangers potentiels pour la sécurité de ce jouet http://www.abc15.com/news/national/no-recall-of-soothe-and-glow-seahorse-toddler-toy-despite-fire-safety-concerns?autoplay=true). Évidemment, les accessoires de sommeil sont complètement optionnels, mais j’aime l’option de peluche musicale car 1) en l’allumant à chaque fois que nous entrons pour le repositionner, cela renforce le signal « il est temps de dormir », et 2) il reste sur le matelas du berceau et l’oblige / l’incite à rester allongé pour le regarder / le toucher / en profiter. (Les « nageoires » soyeuses de l’hippocampe servent également d’amour à Ike.)

Pour les siestes, nous avons pris du recul et essayons généralement de lui faire dormir environ 99% du temps avant de le mettre dans le berceau, généralement en le balançant dans le planeur. Ensuite, c’est le même vieux jeu « entrez, pas de contact visuel, remettez-les » toutes les cinq à 10 minutes. Il n’y a pas de raisonnement avec eux, bien sûr, donc une répétition cohérente est malheureusement votre meilleure option.

Si les choses deviennent vraiment difficiles pour vous et que vous voulez jeter de l’argent et des produits au problème, je suggérerais une tente de berceau. Ils s’attachent et couvrent presque complètement les rails du berceau, et pourraient contrecarrer complètement les tentatives debout de votre fils – ou du moins, même s’il peut se relever en utilisant les barres, il ne sera pas récompensé par une belle vue et des rails de berceau gommables. Là encore, cela pourrait l’énerver et / ou l’amuser de rester là et de marteler dessus. (Mais au moins, vous pourriez l’utiliser plus tard lors de l’inévitable étape de la sortie du berceau, ce qui est encore PLUS AMUSANT.) Vous pouvez également essayer des siestes dans un Pack n ‘ Play, et voir si les côtés en maille le confondent suffisamment et l’empêchent de mettre la main sur le rail supérieur.

Personnellement, je prends l’approche « le seul moyen de passer est de passer », car cela SE TERMINE. À neuf mois, ils travaillent sur plusieurs habiletés motrices brutes en ce moment: debout, rampant sur les mains et les genoux, naviguant, marchant, etc.. De plus, il se passe toutes sortes de choses cognitives, comme la communication précoce et oui, jouer à des jeux. C’est un processus dévorant et qui se gâte avec leur sommeil car ils ne contrôlent pas encore à 100% tout cela. Et il fait généralement plus sombre juste avant l’aube et le problème disparaît aussi soudainement qu’il a commencé. Restez cohérent et essayez de ne pas trop régresser avec lui (c’est-à-dire ne remplacez pas une mauvaise habitude par une pire, comme faire CHAQUE sieste dans une poussette / siège auto / etc., bien que parfois vous deviez faire ce que vous devez faire), et finalement il maîtrisera ces membres et ce cerveau écureuil et s’endormira de nouveau tout seul.

Crédit photo: Thinkstock

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.