septembre 23, 2021

TY LANDRUM

Ashtangi est un guide de pratique multimédia pour le Yoga Ashtanga Vinyasa. Grâce à son interface élégante et minimaliste, il vous invite à étudier chaque modèle de respiration, de posture et de mouvement de la série Primaire et Deuxième. Avec des vidéos magnifiquement conçues, des photos de qualité de référence et des annotations poétiques pour chaque forme, ce guide de pratique réinvente la pratique traditionnelle de notre époque pixélisée. Ashtangi est disponible sous forme d’application pour Iphone et Android. Il n’y a rien d’autre comme ça en ligne.

J’espère que ce guide de pratique aidera de nombreux Ashtangis en herbe à pratiquer et les praticiens établis à se sentir plus profondément dans les formes. Si vous avez des idées de développement ultérieur, ou si vous êtes ému de partager vos réflexions sur ce travail, écrivez-moi. J’aimerais avoir de vos nouvelles. Il s’agit d’un projet sur mesure, sans financement extérieur ni crowdsourcing, et les applications ne sont pas bon marché! Donc, si vous aimez l’application, veuillez lui donner un avis positif sur l’Apple Store ou Google Play, et cela aidera à soutenir l’évolution du projet.

Pour vous donner un avant-goût de l’application, deux exemples d’entrée ci-dessous. Mais vous pouvez également accéder à l’ensemble de l’application sur l’Apple Store (iOS) et / ou Google Play (Android) pendant une période de grâce de 7 jours, sans être facturé.

SURYA NAMASKAR (A)

SAMASTHITIHI

Écartez les orteils et équilibrez le poids sur les pieds. Inspirez le souffle et sentez le centre de votre être se développer. Relâchez le souffle et sentez le centre se dissoudre. Pendant que vous continuez à respirer, sentez à quel point ces mouvements dépendent les uns des autres, comment chacun commence par l’empreinte que l’autre laisse derrière lui.

Tenez-vous dans l’espace liminal entre ces mouvements, c’est-à-dire entre projection et réception, expansion et contraction, vide et forme. C’est le fil du rasoir de l’expérience incarnée. Voyez si vous pouvez rester ici, avec toute votre attention, alors que le souffle continue de couler.

URDHVA VRIKSHASANA

(V1) (INSPIREZ) Laissez l’attention s’élever avec les courants ascendants de la respiration. Tracez-les à partir des arches des pieds jusqu’à l’intérieur des jambes et à travers le centre du plancher pelvien. Sentez-les glisser vers le haut des lignes de psoas sous le ventre levé et dans l’étendue ouverte du cœur. Exprimez ce rayonnement intérieur en vous dirigeant vers les cieux et en regardant vers l’infini. Maintenez un sentiment d’équilibre en sentant la lumière céleste redescendre, se briser sur votre tête et se déverser sur votre dos, comme si vous étiez debout sous une cascade d’étoiles.

UTTANASANA (A)

(V2) (EXPIREZ) Plongez l’os pubien en arrière et sautez du bord de votre inspiration. Gardez les bras tendus vers l’avant et le regard haut alors que vous plongez gracieusement dans l’inconnu. Écartez le cœur et ouvrez le palais mou comme un parachute pour ralentir votre chute. Gardez le coccyx lourd pour que le ventre reste creux. Près du milieu de la chute, laissez les mains tomber sur le sol, et lorsque vous atteignez le bas, tirez les coudes en arrière et utilisez les bras pour vous serrer dans le pli.

UTTANASANA (B)

(V3) (INSPIREZ) Roulez avec les courants de la respiration ascendante lorsqu’ils s’élèvent des profondeurs du bassin et glissent sur le devant de la colonne vertébrale. Imaginez que vos désirs les plus profonds et les plus enracinés se libèrent de leurs objets et que leur énergie vitale se déplace vers le cœur. Ouvrez la poitrine et laissez de doux jets de prana se répandre dans l’éther. Levez la tête et regardez doucement vers l’avant et vers le bas.

CHATURANGA

(V4) (EXPIREZ) Appuyez les mains sur le sol et reculez ou glissez. Pour créer une sensation d’apesanteur, penchez-vous en avant et laissez les hanches se soulever avec les courants ascendants de la respiration. Gardez les jambes droites et les orteils pointés vers l’arrière. Au sommet du mouvement, laissez-vous tomber. Ne perdez pas votre structure intérieure ou votre résolution, mais renvoyez les pieds et tirez les orteils vers le haut. Gardez les jambes droites, le ventre creux et le cœur tiré sous le capot des côtes lorsque vous revenez à quatre pattes au sol. Rencontrez la terre avec un rebond ferme mais indulgent et espérez qu’elle vous rencontre avec la même chose. Regardez doucement vers l’avant et vers le bas. C’est UNE PLANCHE BASSE.

URDHVA MUKHA SVANASANA

(V5) (INSPIREZ) Appuyez à nouveau sur les mains dans la terre pour soulever votre colonne vertébrale en planches. Déplacez le poids en arrière et soulevez les os assis haut, comme un bâtard prêt à frapper. Ensuite, déposez la queue et soulevez le ventre pour faire rouler le souffle sur le devant de la colonne vertébrale. Laissez le souffle onduler à travers vous, ondulant la colonne vertébrale comme une vague. Sentez l’apana, la force de vidange et de dissolution, s’élever du centre du bassin aux racines du nombril et fusionner avec le prana, la force expansive et aspirante, dans une profusion de sensations qui rayonne vers l’extérieur comme la chaleur du Soleil.

Lorsque la respiration pénètre dans le cœur, roulez les épaules en arrière et redressez les bras. Tenez le cœur levé ici, avec un regard royal mais tendre, alors que le Soleil intérieur continue de se lever. Permettez à ses rayons solaires brillants de se déplacer vers le haut et vers l’extérieur du centre du cœur, puis de se recroqueviller et de revenir dans le cœur. C’est un CHIEN ASCENDANT.

ADHO MUKHA SVANASANA

(V6) (EXPIREZ) Relâchez le palais et sentez le ressac commencer à vous tirer vers l’arrière et vers le bas. Tirez un peu vers l’avant pour faire de la place, puis soulevez l’os pubien et revenez pour rouler sur les orteils. Permettez à toutes les images et pièces jointes d’être déracinées du cœur et de glisser lorsque votre bassin se retire dans la profondeur de la forme. Gardez la tête haute et continuez à regarder au-dessus de l’horizon jusqu’à ce que le bassin atteigne la crête de la vague, puis baissez la tête dans l’auge.

Respirez profondément ici. Ou mieux, laissez la force solaire respirer profondément à travers vous. C’est-à-dire, permettez-lui de s’étendre sur les courants du souffle et de saturer votre expérience de conscience aimante. Regardez vers le bas et vers l’intérieur avec une tendre gratitude et une admiration. C’est le CHIEN ASCENDANT, qui est la fleur de SURYA NAMASKAR (A). Restez ici pour 5 respirations.

UTTANASANA (B)

(V7) (INSPIREZ) Pliez les genoux et levez les yeux, pendant que vous vous videz. Ensuite, avancez ou poussez en avant, en envoyant les hanches hautes sur les épaules, les jambes droites et légèrement levées. Continuez à appuyer fermement les mains sur la terre et sachez qu’elle vous soutiendra. Accrochez-vous précairement dans l’atmosphère, si le corps actuel le permet, avec le plancher pelvien haut sur le cœur, puis ramenez doucement les pieds vers le bas. Lorsque les orteils s’enfoncent dans la terre, raffermissez les jambes et commencez à inhaler. Roulez à nouveau le souffle dans la colonne vertébrale jusqu’au centre du cœur et sentez ses vrilles atteindre en vous et vous embrasser, avec une lumière chaleureuse et aimante.

UTTANASANA (A)

(V8) (EXPIREZ) Videz-vous une fois de plus et pliez-vous complètement. Libérez toute imagerie du souffle que vous pourriez avoir formé lors de l’inspiration, de sorte que vous fassiez de la place pour que le souffle apparaisse tel qu’il est et se répande sur toute idée préconçue que vous pourriez avoir formée.

URDHVA VRIKSHASANA

(V9) (INSPIREZ) Enfoncez les pieds dans la terre et déposez la queue lorsque vous reculez les hanches et roulez à nouveau le souffle sur le devant de la colonne vertébrale. Laissez les mains quitter la terre et tendez fortement vers l’avant avec les bras pour s’allonger à travers la colonne vertébrale. Gardez la queue lourde pendant que vous montez, mais soulevez également la tête, ouvrez le cœur et roulez les os du collier en arrière. Au fur et à mesure que vous vous élevez, sentez-vous étroitement et soigneusement dans l’équilibre des modèles praniques et apaniques. Au sommet du mouvement ascendant, poussez les épaules vers l’avant et atteignez à travers les bras et le bout des doigts dans l’infini. Sentez l’infini revenir en vous et vous connecter à la force terrestre de la terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.